Le problème des feuilles mortes

Pendant la période automnale, le climat a des impacts importants sur les circulations ferroviaires. La chute de feuilles et les pluies abondantes créent une pâte végétale sur les rails qui peut provoquer des problèmes de patinage et d'enrayage sur les TER. De ce fait, ce phénomène naturel peut avoir de lourdes conséquences sur la régularité des trains.

phénomène feuilles mortes

Le patinage

Patinage

Lorsque le train accélère, les roues du train glissent sur le rail en raison des feuilles mortes. Le train perd alors de la vitesse et de l'adhérence. 

Si un train est touché par ce phénomène, on dit qu'il "s'essuie les pieds".

Les conséquences du patinage

Conséquences du patinage

Cette difficulté à accélérer, à atteindre la vitesse normale ou même à redémarrer après un arrêt provoque des allongements de temps de parcours et donc des retards. 

Dans les cas les plus impactant, le conducteur procède à un arrêt immédiat du train et prévient le régulateur afin de limiter ce phénomène. Le train est alors immobilisé jusqu'à l'arrivée d'une locomotive pour le dépanner.

L'enrayage

Enrayage

Lorsque le train freine et que les roues se bloquent, la perte d'adhérence empêche ou allonge la distance de freinage. Le train glisse alors sur le rails, ce qui peut provoquer des dégâts sur les rails mais aussi les roues. 

On parle alors de "roues carrées".

Les conséquences de l'enrayage

enrayage conséquences
Ce phénomène peut nécessiter l'intervention des services de maintenance. Lorsqu'un plat se forme, le train est envoyé en atelier pour "reprofiler la roue" afin de faire disparaître le plat créé.

Chocs liés aux intempéries ou aux animaux

Avec l’ouverture de la chasse, nous pouvons subir des phénomènes très pénalisants pour nos trains : le heurt d’animaux ou d'arbres sur les voies. 

Dans ce cas, et selon la violence du choc, certaines réparations sont à réaliser immédiatement et nécessitent l’immobilisation des rames en atelier, pour des durées plus ou moins longues.