La chute des feuilles

Comme chaque automne, TER Grand Est se prépare aux phénomènes naturels des chutes de feuilles et des pluies abondantes. Deux risques, le patinage et l'enrayage, peuvent avoir des conséquences sur la régularité des trains.

Le Patinage

Avec le passage répété des trains, une pâte végétale diminue l’adhérence des roues sur les rails, un peu comme sur une route verglacée. 

Les roues peuvent alors patiner lors du démarrage et le train accélère moins vite, d’où un allongement du temps de parcours.

L' enrayage

Lorsque le conducteur freine, les roues peuvent se bloquer alors que le train continue à avancer, un peu comme une voiture en aquaplaning. Le rail se transforme alors en « rabot » et endommage les roues. Le train est immobilisé puis retiré de la circulation pour être envoyé dans un atelier de maintenance spécialisé. 

Pour garantir la sécurité des voyageurs, le conducteur doit limiter la vitesse du train. Les temps de parcours sont alors allongés.
Dans les cas extrêmes, la voie peut aussi être endommagée, nécessitant l’interruption des circulations sur une ligne et l’intervention des équipes de maintenance de l’infrastructure

Les solutions déployées par SNCF

Tous les ans, SNCF met en œuvre un plan d’actions pour limiter les phénomènes de patinage, d’enrayage et leurs effets sur vos déplacements.


  • Sur le réseau
    Des campagnes d’élagage et de débroussaillage de la végétation sont réalisées pour limiter la chute des feuilles sur les voies. Pendant la période de chute des feuilles, des trains laveurs-brosseurs projetant de l’eau haute-pression associée à un brossage, circulent tôt le matin sur les voies les plus impactées.


  • Sur le matériel
    Les locomotives sont dotées d’un dispositif qui permet d’envoyer du sable devant les roues motrices, ce qui permet d’améliorer l’adhérence au moment du freinage ou de l’accélération. Le matériel le plus récent est équipé d’anti-enrayeurs semblables à celui de l’ABS sur les automobiles, afin de limiter le blocage des roues.


Malgré les moyens mis en œuvre et la mobilisation des agents SNCF, les conséquences de la chute des feuilles ne peuvent pas être totalement maîtrisées. Le phénomène est particulièrement sensible sur certaines lignes de Grand Est :


  • En Champagne-Ardenne : Reims/Epernay, Reims/Laon, Reims/Fismes, Charleville-Mézières/Givet
  • En Lorraine : Blainville/Epinal, Blainville/St Dié, Longuyon/Thionville/Sarreguemines, Sarreguemines/Sarre Union
  • En Alsace : Strasbourg/Sarreguemines, Colmar/Metzeral

Le patinage et l'enrayage en images

  • Train brosseur-laveur
    Train brosseur-laveur
  • Brosses métalliques qui retirent du rail les résidus végétaux laissés par les feuilles mortes
    Brosses métalliques qui retirent du rail les résidus végétaux laissés par les feuilles mortes
  • Buses haute-pression (230 bars) qui nettoient les rails
    Buses haute-pression (230 bars) qui nettoient les rails
  • Voir la photo 1
  • Voir la photo 2
  • Voir la photo 3